mercredi, mai 12, 2021

3 endroits à visiter pour vivre un séjour insolite au Mexique

Le Mexique est à la fois une destination vaste et une terre de diversité. On peut alors s’attendre à y découvrir des endroits curieux, voire même insolites. Voici, entre autres, trois d’entre eux.

Voyager au Mexique pour visiter le musée sous-marin de Cancún

Découvrir la culture des civilisations qui ont occupé autrefois le pays de la tequila fait partie des activités les plus appréciées par ses visiteurs. On visite donc des sites archéologiques ou bien des musées. Mais pour rendre votre découverte culturelle encore plus singulière lors de votre voyage au Mexique, vous pouvez choisir de rejoindre Cancún afin de visiter son musée sous-marin.

En parallèle : Les endroits à découvrir pendant un voyage en Afrique

A voir aussi : Les adresses à privilégier pour un circuit inoubliable au Brésil

Connu également sous l’appellation MUSA qui signifie Museo Subacuático de Arte, il s’agit jusqu’ici du plus grand musée sous-marin de la planète. Les lieux se trouvent au sein du Parc National Maritime, à une dizaine de mètres de profondeur. Pour visiter ce musée, vous devez donc vous équiper de palmes, d’un masque et d’un tuba. Cela s’annonce comme une expérience à la fois originale et inoubliable, diriez-vous. Eh bien, vous avez bien raison !

A voir aussi : Obtenir un visa pour la Chine très rapidement avec Internet

Vous y trouverez plusieurs centaines de sculptures grandeur nature. La plupart d’entre elles sont les oeuvres du sculpteur anglais Jason deCaires Taylor (un grand spécialiste de la création de sculptures sous-marines). Elles retracent la vie de tous les jours du peuple maya, notamment son évolution au fil des années. Par ailleurs, l’endroit constitue aussi un lieu favorable à la vie de la faune et de la flore subaquatique. Ce qui ne manque pas d’ajouter du charme au lieu. D’ailleurs, l’objectif des créateurs de ce musée est d’en faire également un récif artificiel.

Dans le meme genre : Road trip au Canada, par où commencer ?

 

La dérangeante Isla de las Munecas

La visite de l’Ile des Poupées (Isla de las Munecas) ajoutera sans doute une petite dose de frayeur à votre séjour au pays des Aztèques. Déjà, rejoindre cette ile isolée en parcourant le vaste réseau de canaux à bord d’une barque inspire l’angoisse pour les craintifs. Beaucoup de visiteurs affirment d’ailleurs qu’ils ont une impression étrange d’être observés de toutes parts lorsqu’ils s’approchent de l’ile.

Pour la petite histoire, un certain Don Julian Santana Barrera a décidé d’y vivre en reclus dans les années 50, abandonnant sa femme et ses enfants. Peu de temps après son installation sur l’ile, Don Julian est convaincu que cette dernière est hantée par l’esprit d’une fillette morte noyée dans le canal qui l’environne. Ainsi, afin d’apaiser cet esprit, il a décidé de rassembler les poupées abandonnées qui dérivaient parfois sur l’eau et de les accrocher sur les arbres, en hommage à la petite fille. Il allait même jusqu’à en collecter davantage dans les décharges et même à échanger des légumes avec les habitants des environs contre des poupées.

Aujourd’hui, en arrivant sur l’ile, vous découvrirez un grand nombre de petites silhouettes déformées par le temps et amputées qui pendent sur les branches des arbres. Elles sont couvertes de poussière ou de toiles d’araignée, ce qui offre une scène assez dérangeante pour le visiteur. Les rumeurs, les mythes et les légendes qui circulent autour du site participent également à l’intérêt pour l’ile. En effet, on dit entre autres que les poupées s’animent quand vient la nuit. De plus, elles se chuchotent entre elles. Certains témoins vont même jusqu’à dire qu’elles les ont invités à débarquer sur l’ile, lors de leur traversée en bateau.

 

La réserve de biosphère du Michoacán et ses papillons Monarques

Chaque année, les papillons Monarques traversent plus de 4000 km depuis le Canada ainsi que du nord-est des États-Unis pour rejoindre la réserve de biosphère du Michoacán au Mexique. Ainsi, ils sont quelques centaines de millions à occuper cette réserve. Cette dernière est un excellent endroit permettant d’assurer leur survie durant la période hivernale. Ils y sont protégés du vent et le taux d’humidité est parfait, limitant leur dépense en énergie.

Pour pouvoir bien profiter de ce superbe spectacle naturel, il vous est conseillé de visiter le parc pendant les mois de janvier et février. Toutefois, sachez que la réserve est ouverte dès le mois de novembre et ferme vers la fin du mois de mars. Il faut environ 4 heures de route ainsi qu’une petite randonnée à pied pour la rejoindre depuis la ville de Mexico.