samedi, mai 15, 2021

Le parcours de l’eau potable en France

En France, nous y avons accès si facilement que ce droit nous paraît inaliénable. Combien sommes-nous à nous dire que nous sommes chanceux ? Combien sommes-nous à nous demander comment l'eau qui arrive dans notre robinet est devenue potable? Pour en savoir un peu plus sur l'origine de cet élément indispensable à notre santé et à notre survie, cet article vous propose de remonter à la source…

D'où vient l'eau du robinet ?

En France, les eaux souterraines nous fournissent 62% de notre eau potable. Les eaux de surface, comme les rivières, les lacs et les fleuves, contribuent à hauteur de 38%. Ces pourcentages diffèrent en fonction de la région que vous habitez. Ainsi, en Alsace, la nappe phréatique hydrate la population quasiment à elle seule (98%). Une seule chose reste inchangée : les normes sanitaires auxquelles doit répondre l'eau du robinet. Ce ne sont pas moins de 56 critères qui définissent la qualité de l'eau. On compte parmi eux des critères d'origine bactériologiques, chimiques ou portant sur la couleur de l'eau.

Avez-vous vu cela : Le marché du poids lourd se révolutionne !

Avez-vous vu cela : Le streetwear, un style intemporel adapté pour tous

Disposer d'eau potable à son robinet nécessite trois étapes : 

Sujet a lire : Comment choisir le groupe pour son mariage ?

  • le captage : celle qu'on trouve dans les cours d'eau, les plans d'eau ou les sources par exemple. Les deux-tiers des captages s'effectuent dans les nappes.
  •  la potabilisation : l'eau capté est rendue conforme à la réglementation en vigueur. Elle se donne pour objectif la réduction de la concentration ou l'élimination des substances dissoutes ou en suspension.
  • la distribution : stockée dans des réservoirs ou des châteaux d'eau, puis dans des lieux de stockage publics, elle coule ensuite par des tuyaux privés avant d'arriver à nos robinets.

A quelle température boire son eau ?

  En milieu naturel souterrain, l'eau est à environ 12°, toute l'année. L'eau des rivières suit quant à elle les fluctuations des saisons et voit sa température osciller entre 4 et 25°. Cela modifie le goût de l'eau qui, lorsqu'elle se réchauffe, présente des saveurs indécelables quand elle est froide.

A voir aussi : Le marché du poids lourd se révolutionne !

Chacun boira à la température qui lui convient le plus. Les professionnels de la santé auraient tendance à conseiller de la boire entre 10 et 12°, ou à température ambiante.

L'eau n'est pas une énergie “éternelle” et certaines populations en manquent toujours. Afin de préserver cette formidable ressource, il convient de la consommer de manière responsable.