lundi, avril 19, 2021

Quels sont les critères d’un logement décent ?

Lorsque vous prenez la décision de louer ou d’acheter une maison, il n’est pas évident que vous puissiez trouver rapidement ce que vous recherchez. Même en voulant acquérir un article dans un centre commercial, nous avons la manie de regarder et de comparer à maintes reprises les différents modèles avant de faire un choix définitif. Comme le disait Clément Marot dans l’un de ses ouvrages, «tout vient à point à qui sait attendre». La patience est un point essentiel qui permet de dénicher un logis convenable. Cependant, en quoi reconnaît-on un logement décent??

Les critères de sécurité d’un logement décent

La signature d’un contrat de bail entre un locataire et un propriétaire fait penser que le logement est en parfaite adéquation avec le souhait des occupants, mais qu’il respecte aussi un minimum de règles de confort et de sécurité.

A découvrir également : Isolation d’une maison avant sa vente, une valeur sure

A lire aussi : Les avantages de construire une nouvelle maison

Si vous êtes à la recherche d’un logement décent, vous pouvez visiter le site www.portail-immobilier.fr. Ce site vous aide à trouver des habitations de différentes caractéristiques qui respectent les normes de sécurité telles que :

Cela peut vous intéresser : Estimer un bien immobilier : comment s’y prendre ?

  • Le parfait état (robustesse et solidité) des murs ou des cloisons et de la toiture du bâtiment?;
  • La préservation contre les risques d’infiltration d’eau grâce à des portes et des fenêtres en bon état?;
  • Le bon état des mécanismes de retenue des occupants?;
  • Les dispositifs de retenue des personnes doivent être en bon état?;
  • La conformité des installations d’eau chaude, d’électricité, de gaz et de chauffage aux normes des dispositifs de sécurité?;
  • La bonne aération du logement grâce à des dispositifs de ventilation favorisant une reconduction de l’air?;
  • L’éclairage naturel des principales pièces de l’habitation?;
  • La mise en place d’un ouvrant permettant à l’air libre de circuler normalement.

Toutes ces dispositions permettent de garantir la sécurité des habitants de la maison. Avant de faire le choix définitif de votre logement, il est important de vérifier au préalable que tous ces dispositifs sont présents. Toutefois, il faut noter qu’à l’échelle départementale, la règlementation sanitaire peut être plus ardue que les normes d’un logement décent.

Cela peut vous intéresser : Faut-il acheter dans l’immobilier neuf ou ancien ?

Les critères de confort d’un logement décent

Tout logement doit comporter un minimum d’équipements qui favorisent un meilleur confort des occupants. Votre logement doit posséder :

  • Un bon système de chauffage avec une bonne performance énergétique?;
  • Un dispositif d’alimentation en eau potable avec un excellent débit?;
  • Une pièce de cuisine bien aménagée et disposant d’un appareil de cuisson, d’un évier joint à un mécanisme d’alimentation en eau chaude et froide et d’un système d’évacuation des eaux usagées?;
  • Un aménagement répondant aux normes sanitaires, c’est-à-dire que les toilettes (w.c.) doivent être séparées de la cuisine et de la pièce où se prend le repas. Elle doit posséder une cabine de douche comprenant une baignoire ou une douche, alimentée en eau chaude et froide et d’un écoulement des eaux usées qui assurent l’intimité personnelle?;
  • Une installation électrique qui garantit l’éclairage de toutes les pièces et le fonctionnement des équipements ménagers courants indispensables à la vie journalière?;
  • Une surface habitable de 9 m2 au minimum et une altitude minimale sous plafond de 2,20 mètres.

Lorsque toutes ces conditions sont réunies, vous êtes assuré d’habiter dans un logement décent et confortable. Mais, que faire quand votre logement n’est pas conforme à la règlementation d’un logement décent??

Dispositions à prendre pour un logement indécent

Lorsque vous constatez des bizarreries dans votre logement, le premier réflexe consiste à informer votre propriétaire par une lettre en lui demandant de faire les travaux nécessaires au plus vite. Mais, si votre propriétaire ne donne pas de suite à votre lettre, vous pouvez contacter la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) tout en continuant de payer le loyer. Cet organisme vous aidera auprès de votre propriétaire à obtenir gain de cause.