Régulièrement classé parmi les plus chers d’Europe, l’immobilier parisien continue sa belle envolée et rien ne semble pouvoir stopper cette tendance haussière. Au premier trimestre 2019, le prix moyen du m2 a dépassé les 10.000 € nous informe de nombreux acteurs du secteur, en tête desquels les notaires et les agences immobilières. 

Acheter à Paris, un rêve qui coûte très cher !

En 10 ans, le prix moyen du m2 parisien a connu une augmentation spectaculaire. Il est passé de 6.157 euros en 2009 à environ 10.005 € en 2019. Si les propriétaires peuvent déjà se frotter les mains en ayant la certitude de réaliser de belles plus-values, les investisseurs et les primo-accédants font grise mine.

A lire également : Immobilier locatif : un investissement sûr !

Même si la barre des 10.000 € a été franchie dans de nombreux arrondissements huppés de la capitale depuis plusieurs années, la tendance moyenne est quelque peu effrayante. Et pour le moins qu’on puisse dire, elle n’est pas prête de s’inverser. D’ici la fin de l’année, on pourrait assister à une nouvelle augmentation, surtout si la demande est supérieure à l’offre. 

Suivre toute l’actualité de l’immobilier est certainement la meilleure solution pour s’informer et trouver des solutions pour acheter moins cher. Le marché locatif qui ne cesse de croître grâce à la formidable attractivité dont jouit Paris est l’une des causes d’une telle augmentation. 

A lire également : Comment s’y prendre pour faire estimer son appartement à Saint-Malo ?

Aujourd’hui, les classes moyennes et ouvrières sont contraintes de délaisser Paris au profit d’autres communes en Île-de-France. Au regard des prix particulièrement élevés, nombre de primo-accédants préfèrent opter pour des solutions hors et à proximité du périphérique. Une démarche qui permet de profiter de prix plus abordables.

Le Brexit responsable de la hausse des prix à Paris ?

Cette flambée de prix de l’immobilier parisien est également liée au Brexit. Nombre d’entreprises basées en Angleterre ont choisi de s’expatrier en France. Cadres de la banque, de la finance ou encore issus des professions libérales, ont pour la plupart choisi Paris comme destination d’expatriation.

Vu l’urgence, certains acheteurs n’hésitent pas à débourser le prix fort pour louer ou pour acheter différents biens. Les vendeurs en profitent pleinement de l’effet Brexit et spéculent en toute quiétude.