dimanche, juillet 25, 2021

Tout sur la montre

Une montre est un instrument de mesure du temps qui se porte sur soi. Une montre diffère d’une horloge, d’une pendule ou de tout autre instrument de mesure du temps par le fait qu’elle peut être emportée lors de déplacements sans que son fonctionnement soit altéré.

Le terme montre provient de la combinaison de deux définitions:

Avez-vous vu cela : Bague de fiançailles : or blanc ou or jaune ?

Lire également : Comment devenir un bon diamantaire ?

« Boîte vitrée dans laquelle les orfèvres et les bijoutiers mettent leurs marchandises, afin qu’on les voie sans pouvoir y toucher. »« Platine qui indique les heures dans une horloge. Les horloges dans les églises avaient des montres dedans et dehors. » Aujourd’hui, l’objet que désigne cette deuxième définition est le cadran.

A lire également : Quand la mode masculine change...

Les premières montres sont portées dans une poche de gilet, veste ou veston (poche qui portait le nom de gousset, d’où le nom de montre gousset), ou bien encore attachées à l’extrémité d’un ruban ou d’une chaînette fixé en haut de la culotte ou du pantalon.

En parallèle : Comment choisir ses maillots de bain pour l’été ?

La montre au poignet

guy, hand, watch

Auparavant, les gentlemen aimaient porter des petites montres à mettre dans les poches intérieures des vestes. On les appelle des montres gousset. De nos jours, ils les portent aux poignets comme une montre automatique pour homme.

Ils arborent ainsi un autre style qui connait plus de succès car le port est plus facile et celui qui la porte ne craint pas de perdre la montre aussi facilement. La montre connue comme étant  la plus ancienne date de 1530.

Les premières montres portatives apparaissent au XVIe siècle. Leur invention est traditionnellement attribuée à l’horloger allemand Peter Henlein qui conçoit de très petites horloges auxquelles il soude un anneau sur le côté. Elles peuvent ainsi être portées en sautoir ou au bout d’une chaîne autour du cou.

Cette conception a lieu vers 1510, date approximative, justifiée par des textes d’archives, mais il est fait mention d’horloges portatives fabriquées plus tôt en Italie. La boite des premières montres a longtemps une forme ovale qui leur fait prendre le surnom d’œuf de Nuremberg. Elles s’aplatissent progressivement pour donner les montres à gousset.

Les qualités d’une montre

Certes elle indique l’heure mais il faut aussi qu’elles présentent une certaine qualité. Parmi celles qui l’on regardera de plus près on citera : l’exactitude (voir Chronomètre), la stabilité, ou fiabilité, l’étanchéité pour préserver le mouvement de toute humidité et autres influences nuisibles à sa bonne marche, la résistance aux chocs, par exemple le système G-Shock ou le système « incabloc », le verre inrayable : saphir synthétique, l’antimagnétisme. On tiendra également compte de l’allure de la montre en général car les non connaisseurs se basera sur l’apparence bien que la constitution soit toute aussi importante.

Les montres étanches

Le développement de la plongée autonome a mis en lumière l’importance de la mesure du temps de plongée pour éviter les accidents de décompression dus à la saturation des gaz dissous dans le sang. Les montres étanches sont donc apparues avec les premières réalisations pratiques de scaphandres autonomes, comme ceux de Le Prieur, des nageurs de combat italiens de la seconde Guerre Mondiale, puis de Cousteau. En 1935 la firme Oméga teste une montre étanche jusqu’à 135 M.

Durant la seconde guerre mondiale, les nageurs de combat de la Décima MAS, comme Luigi Durand de la Penne utilisaient des montres à mouvement suisse Rolex enchâssé dans un boîtier étanche spécialement réalisé par l’horloger italien Panerai lors du raid d’Alexandrie où furent coulés les cuirassés anglais HMS Valiant et HMS Queen Elizabeth, instruments d’autant plus indispensables qu’il s’agissait aussi de chronométrer les bombes à retardement posées sous ces navires. Toutefois ces montres mirent un certain temps à se généraliser, vu leur prix.