lundi, avril 19, 2021

Nos conseils pour vous assurer une retraite paisible

La retraite est une étape de la vie qu’il faut anticiper. Une fois à la retraite, les problèmes financiers peuvent être récurrents à défaut d’un revenu supplémentaire. Pour assurer une retraite paisible, nous vous proposons des conseils pour optimiser vos finances.

L’assurance retraite : un complément financier sécuritaire

A lire également : Une formule pour la domiciliation de votre entreprise

Avez-vous vu cela : Une formule pour la domiciliation de votre entreprise

Pour prévenir vos besoins financiers à la retraite, optez pour une assurance retraite. Avec CPMA, vous pouvez choisir le contrat qui vous convient. Vers l’âge de 40 ans, vous pouvez envisager de constituer une épargne en assurance pour obtenir un capital. C’est un complément financier que vous toucherez à la retraite. Son avantage est le fait d’avoir une liberté dans la cotisation. En fonction de vos capacités d’épargne et de votre état financier, vous pouvez modifier vos versements.

Sujet a lire : L'importance de la comptabilité dans une entreprise.

 A part l’assurance retraite, vous pouvez aussi opter pour les plans d’épargne retraite : PERP et PERCO.

Dans le meme genre : Ce qu’il faut savoir pour investir dans l’Ethereum

Les PERP et PERCO

Ce sont des produits destinés à obtenir des pensions de retraite supplémentaires. 

Le Plan d’épargne retraite populaire ou PERP permet de préparer sa retraite. Son avantage est la réduction d’impôts. Cependant, le capital ne peut être perçu qu’une fois l’activité professionnelle arrêtée. Les fonds sont également bloqués jusqu’à votre départ en retraite. Pour la retraite, c’est une bonne option car vos cotisations non touchées auront un montant considérable.

Le plan d’épargne retraite collectif est un produit d’épargne souscrit par votre entreprise. Son fonctionnement est simple : vous versez votre fond sur votre PERCO. Pour sa part, l’employeur va abonder vos versements. De même que le PERP, le PERCO est bloqué jusqu’à votre départ en retraite. 

Vos cotisations seront cumulées et fructifiées afin que votre capital soit important. Vous pouvez également choisir de retirer votre capital acquis en une seule tranche ou d’avoir plusieurs versements. 

Le patrimoine immobilier : un investissement sûr

Créer son patrimoine immobilier est une valeur sure en termes de prévention de retraite. Avoir son propre logement, l’investissement locatif, à vous de choisir ce qui vous convient.

Etre propriétaire de son logement

C’est un moyen rassurant de vivre sa retraite. Malgré la flambée des prix de l’immobilier, penser à avoir sa résidence est toujours l’idéal. De cette manière, vous n’aurez pas à vous soucier de payer un loyer à la retraite. Ce qui vous permet une économie considérable que si vous êtes obligé de louer.

Envisagez à acheter votre résidence le plus tôt possible. Vous serez ainsi sûr de ne plus avoir de mensualités à couvrir à l’âge de la retraite.

 

L’investissement locatif

Acheter pour louer : c’est une pratique qui devient de plus en plus attractive. Vous pouvez acheter une résidence secondaire rénovée et la mettre en location. Le loyer perçu vous aidera à rembourser votre investissement. Par exemple, vous achetez un bien à 45 ans pour un crédit étalé à 15 ans. Jusqu’à l’âge de 60 ans, vous rembourserez votre achat. A partir de 60 ans, vous profiterez de votre loyer en tant que revenus supplémentaires.

La diversification de patrimoine : un investissement gagnant

Pour optimiser votre état financier à la retraite, diversifier le patrimoine est toujours intéressant. En plus d’avoir votre plan d’épargne, combinez-le avec : 

  • Un investissement immobilier
  • Des actions en bourse
  • Des produits monétaires
  • Des obligations

En fonction de vos moyens et de votre résistance aux risques, vous pouvez faire plusieurs investissements. Plus vous osez investir, plus vous serez gagnant.  

L’assurance vie : un placement à long terme

C’est une assurance qui vous laisse une liberté dans votre épargne. Souple et disponible à tout moment, vous pouvez faire votre placement sur cette assurance. Par contre, sur le plan fiscal, le mieux est de ne pas toucher à votre épargne avant huit années de cotisation. Mais en termes de défiscalisation, c’est une assurance qui reste à l’abri des chamboulements fiscaux. CPMA peut vous aider à déterminer la solution assurance qui est adaptée à vos besoins.