dimanche, décembre 4, 2022

Qui peut bénéficier de la thérapie équestre?

Le cheval est un animal très sensible qui a besoin de soins et d’attention. Il pousse donc l’être humain avec lequel il entre en relation à participer activement à la réponse aux besoins particuliers dont elle a besoin, elle la place au centre de ses besoins. Tout cela stimule chez l’homme la croissance de l’estime de soi, un sentiment d’efficacité et un désir d’activation et de croissance dans la relation continue avec le cheval.

En particulier, pour les personnes les plus faibles, cela peut être un moyen d’encourager l’autonomie, de développer l’attention et l’observation, de stimuler les éléments, verbaux et autres, typiques d’une relation affective. Ce qui se passe avec la thérapie à cheval, c’est l’inversion des rôles, de sujet faible placé sous l’attention des parents, des éducateurs et des assistants, le garçon en déficit relationnel ou cognitif se retrouve à devenir un sujet capable de soigner un autre être vivant et il transpose ce il a toujours reçu dans des actions actives envers l’autre.

Cela peut vous intéresser : Installer une douche sécurisée nous aide à rester autonomes

A lire également : Découvrir les huiles végétales et leurs bienfaits

Qui peut bénéficier de la thérapie équestre ?

Au fur et à mesure que les études et les analyses se sont approfondies, on s’est rendu compte que la thérapie à cheval trouve son indication, ainsi que dans les pathologies résultant de la paralysie cérébrale infantile, de l’autisme et du syndrome de Down, également dans les pathologies consécutives à un traumatisme de la route ou du travail les accidents.

Cela peut vous intéresser : Thé vert et thé noir : quels sont leurs bienfaits pour la santé ?

Dans les Lignes directrices pour les « Interventions assistées auprès des animaux » élaborées par le ministère de la Santé en 2015, trois domaines d’intervention sont mis en évidence :

En parallèle : Comment reconnaître l'anxiété généralisée ?

Thérapie assistée par l’animal (TAA)

Intervention thérapeutique visant à traiter les troubles des sphères physique, neuro et psychomotrice, cognitive, émotionnelle et relationnelle, s’adressant à des sujets atteints de pathologies physiques, sensorielles ou multiples, de toute origine. L’intervention est personnalisée sur le patient et nécessite une prescription médicale spécifique. La rééducation équestre est un TAA qui implique l’utilisation du cheval.

Éducation assistée par les animaux (EAA)

Intervention éducative visant à promouvoir, activer et soutenir les ressources et le potentiel de croissance et d’aménagement individuels, de relations et d’intégration sociale des personnes en difficulté. L’intervention peut aussi se faire en groupe et favorise le bien-être des personnes dans leur propre milieu de vie, notamment au sein d’institutions où l’individu doit faire preuve d’adaptabilité.

L’EAA contribue à améliorer la qualité de vie de la personne et à renforcer l’estime de soi de la personne concernée. Des cours de rééducation comportementale sont également mis en place par l’intermédiaire d’animaux de compagnie. Pour plus de détails, rendez-vous sur horsecare24.

L’EAA trouve donc application dans diverses situations telles que, par exemple :

  • hospitalisation prolongée ou hospitalisation répétée dans les établissements de santé ;
  • difficultés dans la sphère relationnelle dans l’enfance et l’adolescence ;
  • inconfort émotionnel et psychoaffectif;
  • difficultés d’adaptation comportementales et socio-environnementales;
  • divers types de situations d’institutionnalisation (institutions pour personnes âgées et malades psychiatriques, maisons de repos, communautés pour mineurs, prisons, etc.);
  • conditions de maladie et / ou d’invalidité qui prévoient un programme intégré de soins à domicile.

Activité Assistée par l’Animal (AAA)

Intervention à des fins récréatives et de socialisation à travers lesquelles l’amélioration de la qualité de vie et la bonne interaction homme-animal sont promues. Les activités sportives-compétitives avec des animaux ne sont pas incluses dans l’AAA. Dans l’AAA, la relation à l’animal constitue une source de connaissances, de stimuli sensoriels et émotionnels ; ces activités s’adressent à l’individu seul ou à un groupe d’individus et valorisent l’interaction homme-animal dans la communauté dans un but de bien-être mutuel. Dans certains cas, les AAA sont préparatoires au TAA/EAA et visent, entre autres, à:

  • développer des compétences par le soin des animaux;
  • accroître la disponibilité relationnelle et communicative ;
  • stimuler la motivation et la participation.

Pourquoi la thérapie par le cheval fonctionne-t-elle si bien ?

Le ministère de la Santé a résumé les points forts de l’hippothérapie comme suit :

  • car le cheval se déplace à différentes allures avec des mouvements rythmés et donc prévisibles, auxquels il est donc plus facile de s’adapter avec les mouvements du corps
  • parce que le cheval est extrêmement sensible au langage corporel conçu comme des gestes et, étant un animal très social, il est toujours très réceptif à tous les types de communication
  • car pour monter à cheval, à différentes allures, de nombreux groupes musculaires sont sollicités et différents domaines de la psychophysiologie et de la psychomotricité sont sollicités
  • parce qu’il est capable de générer des sentiments et des émotions intenses ; la valeur de l’implication émotionnelle dans le processus d’apprentissage est désormais reconnue
  • parce que les stimulations visuo-spatiales fournies par l’environnement particulier des écuries avec des variations chromatiques et de luminosité en relation également avec le mouvement du cheval sollicitent une attention visuelle finalisée, facilitant ainsi l’acquisition de la dimension de l’espace
  • parce que les environnements où vivent les chevaux ont des bruits et des odeurs caractéristiques et donc très évocateurs
  • car une stimulation tactile intense s’obtient au contact d’un grand animal, ce qui favorise la prise de conscience et la perception de soi et de son corps
  • parce que le cheval est un être qui exprime ses propres émotions comme la peur dans laquelle on peut se reconnaître et où l’on peut assumer un rôle rassurant ; en même temps, monter à cheval, c’est-à-dire sur un animal grand et puissant, offre des sentiments de protection, d’estime de soi et de confiance en soi
  • car il possède toutes les qualités – chaleur, douceur, odeur, mouvements réguliers, grands yeux au regard intense – nécessaires pour stimuler le processus d’attachement fondamental pour le développement de l’être humain
  • car monter à cheval nous permet d’établir des contacts physiques et nous permet aussi d’être gratifié, à la fois en offrant des soins, des caresses et des massages, et en recevant des manifestations de gratification de l’animal en réponse à notre comportement.