mardi, août 16, 2022

L’importance de l’eau dans l’agriculture

L’eau est l’un des éléments les plus importants de la production agricole. Elle est l’un des principaux intrants nécessaires à la culture et à l’élevage. Pour savoir plus sur ce domaine, rendez vous sur la plateforme URL. L’eau est utilisée directement pour l’irrigation dans presque tous les domaines de l’agriculture, et indirectement comme matière première pour divers produits à valeur ajoutée.

Cet article présente un aperçu de l’utilisation de l’eau dans l’agriculture, de son importance et des défis auxquels ce secteur est confronté.

A lire également : Le streetwear, un style intemporel adapté pour tous

Sujet a lire : Le chèque déjeuner électronique : bonne ou mauvaise idée ?

Importance de l’eau dans l’agriculture

L’agriculture est le secteur le plus important en matière d’utilisation de l’eau au niveau mondial, puisqu’elle représente plus de 70 % du total des prélèvements d’eau douce et emploie plus d’un tiers de la population mondiale. La production agricole est un secteur clé de l’économie mondiale, et elle est fortement dépendante de l’eau. Pour savoir plus sur ce domaine, rendez vous sur la plateforme Visiter ce site.

En parallèle : 6 façons dont notre espèce pourrait survivre à la 6e extinction de masse

En volume, l’eau est le produit de base le plus commercialisé au monde. On estime que 70 % de la production alimentaire (en valeur) est irriguée, et l’irrigation est la principale source d’eau pour la production agricole.

Cela peut vous intéresser : Tracteur Fendt : Top 3 des meilleurs modèles !

L’agriculture et les industries connexes représentent également une part importante de la production économique et de l’emploi, avec de grandes différences entre les régions.

Potentiel et efficacité de l’irrigation

La quantité d’eau nécessaire à la production agricole dépend d’un certain nombre de facteurs interdépendants, notamment du climat et du type de culture, ainsi que de l’efficacité de l’irrigation et des pratiques de gestion de l’eau.

Le potentiel d’irrigation est défini comme la quantité d’eau qui pourrait être utilisée pour l’irrigation compte tenu de la disponibilité actuelle de l’eau dans un pays ou une région. Le potentiel brut d’irrigation (GPIC) est la quantité totale d’eau disponible pour l’irrigation et est généralement inférieur au potentiel d’irrigation, car une grande partie de cette eau est généralement nécessaire à des fins environnementales, comme le maintien des niveaux d’eau dans les lacs ou les zones humides, et pour l’hydroélectricité. L’efficacité de l’irrigation est le rapport entre le volume d’eau fourni à la terre par l’irrigation et le volume d’eau appliqué à la terre.

Il s’agit d’un concept crucial dans la gestion de l’eau, car il représente la quantité d’eau effectivement utilisée pour la production agricole, par opposition à l’eau perdue par évaporation ou écoulement souterrain, ou à l’eau qui n’est pas appliquée à la terre en raison de systèmes d’irrigation inefficaces.

Utilisation de l’eau par type de culture

Le type de culture peut avoir un impact important sur l’utilisation de l’eau. Les cultures irriguées utilisent environ trois fois plus d’eau que les cultures pluviales.

L’utilisation de l’eau varie également de manière significative entre les différents types de cultures. En Asie, où la superficie des cultures irriguées est la plus élevée des trois régions, le riz représente la moitié de la superficie des cultures irriguées, suivi du blé.

En Afrique, où la superficie totale des cultures irriguées est la plus petite des trois régions, le blé irrigué est la culture la plus importante. En Amérique latine, les deux principales cultures sont le maïs et le soja.

En Europe, où la superficie totale des cultures irriguées est la plus élevée, le blé est la principale culture, suivie des légumes.

Défis liés à l’offre dans l’agriculture

L’agriculture est confrontée à plusieurs défis du côté de l’offre, notamment la raréfaction de l’eau dans certaines régions importantes et la gestion efficace de l’eau dans un monde où la demande en eau est croissante. La pénurie d’eau est un problème de plus en plus pressant, en particulier dans les deux régions les plus pauvres en eau du monde, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, ainsi que dans certaines parties de l’Asie, où la demande d’eau à des fins agricoles et domestiques devrait augmenter. La pénurie d’eau est souvent le résultat d’une mauvaise gestion des ressources en eau. Dans de nombreuses régions du monde, les systèmes d’irrigation ne sont pas correctement exploités, gérés ou entretenus, de sorte qu’une grande partie de l’eau distribuée aux terres est perdue en raison de l’évaporation ou parce qu’elle s’écoule dans les eaux souterraines.

Principales conclusions

Les principales conclusions de cet article sont au nombre de deux : Premièrement, l’agriculture est le secteur le plus important pour l’utilisation de l’eau dans le monde, représentant plus de 70% du total des prélèvements d’eau douce. Deuxièmement, l’eau est le produit de base le plus commercialisé au monde.

Conclusion

L’eau est l’un des éléments les plus importants de la production agricole. Elle est l’un des principaux intrants nécessaires à la production végétale et animale. L’eau est utilisée directement pour l’irrigation dans presque tous les domaines de l’agriculture, et indirectement comme matière première pour divers produits à valeur ajoutée. L’importance de l’eau dans l’agriculture peut être illustrée à l’aide d’exemples tirés de trois régions distinctes : l’Asie, l’Europe et l’Amérique latine. En Asie, environ 70 % du total des prélèvements d’eau sont destinés à des usages agricoles, principalement à l’irrigation. En Europe, où la population est beaucoup plus faible qu’en Asie, l’utilisation de l’eau à des fins agricoles représente environ 75 % du total des prélèvements d’eau, tandis qu’en Amérique latine, où la population est également faible, mais répartie sur une grande superficie, l’utilisation de l’eau à des fins agricoles représente environ 60 % du total des prélèvements. L’eau est le produit le plus commercialisé au monde et l’on s’attend à ce qu’à l’avenir, l’importance de l’eau dans l’agriculture continue d’augmenter, ce qui aura des conséquences importantes pour les pays, les régions et l’économie mondiale.