Vous avez décidé de vous lancer et d’ouvrir votre entreprise, cependant vous ne pouvez prétendre aux prêts bancaires ordinaires ? Avec les crises financières successives, les banques sont frileuses à l’idée de prêter de l’argent. Voulez-vous explorer une autre solution de financement ? Voici l’explication d’un mode de financement qui pourrait vous intéresser : le financement participatif.

Qu’est-ce que le financement participatif ?

A voir aussi : Comment bien rédiger et gagner un appel d'offres

Le financement participatif est une traduction française du terme crowdfunding (ou sociofinancement en canadien) qui a émergé en 2009 aux Etats-Unis grâce à la plateforme Kickstarter. C’est donc un mot relativement récent qui recouvre pourtant une réalité ancienne.

Depuis bien longtemps, certains domaines garantissent leur fonctionnement par le biais d’appels aux dons. C’est le cas par exemple de l’humanitaire ou plus généralement du secteur associatif dont le financement repose en grande partie sur les dons de particuliers ou d’entreprise. Les dons provenant d’entreprise, que l’on appelle aussi, mécénat, est d’ailleurs très répandu dans le secteur culturel et sportif. Les appels aux dons ont également aidé bien des bâtiments à être rénovés ou reconstruit : la Sagrada Familia, la statue de la Liberté et dernièrement la cathédrale Notre-Dame de Paris suite à l’incendie qui l’a ravagée.

En parallèle : L'importance d'un bon imprimeur

Le crowdfunding est donc un mode de financement qui fait appel à un grand nombre de personnes pour financer des projets divers et variés. En France, c’est la plateforme MyMajorCompany qui a lancé le phénomène, à l’époque surtout dédié aux artistes.

Comment faire appel au financement participatif ?

Plusieurs plateformes offrent la possibilité de soumettre son projet aux dons. Elles ont des particularités différentes de financement sur lesquelles il faudra nécessairement vous pencher pour choisir votre plateforme. Vous pourrez choisir entre les trois types de financements suivants :

  • Le don
    Les contributeurs vous donnent une certaine somme sans conditions autres que celles que vous déciderez (cadeaux, offres promotionnelles, etc.)
  • L’investissement
    Les contributeurs investissent dans un certain pourcentage de votre entreprise et bénéficieront donc en retour d’un pourcentage de vos recettes une fois l’entreprise lancée.
  • Le prêt
    Les contributeurs vous prêtent une certaine somme que vous devrez leur rembourser dès lors que votre entreprise sera créée.

Lorsque vous aurez choisi le mode de financement que vous préférez, il vous restera un certain nombre de plateformes que vous devrez départager. Pour se faire, vous pourrez comparer l’audience de chacune ainsi que son taux de succès afin de voir celle qui sera la plus à même de vous aider à concrétiser votre projet.

Réussir sa campagne d’appel au financement

Quel que soit la plateforme ou le mode de financement que vous choisirez, il sera nécessaire de lancer une campagne pour faire connaître votre projet et inciter des contributeurs à participer. Il vous faudra mobiliser votre réseau pour informer un maximum de monde de votre démarche via les réseaux sociaux ou des chaînes de courriers électroniques par exemple. Vous pourrez alors réfléchir aux supports de communication et proposer des vidéos, des dessins, des schémas ou tout autres supports que vous jugerez aussi pertinents qu’attrayants.

Le don est un mode de financement particulier. Celui qui donne n’en tire aucun bénéfice contrairement au prêt ou à l’investissement. Il sera important de trouver des moyens de convaincre les contributeurs de participer au financement de votre entreprise. Des cadeaux ou intentions seront à réfléchir pour chaque catégorie de dons. Des offres intéressantes devront être réservées aux gros contributeurs afin d’encourager certains à faire un don significatif. Mais chaque don compte, il faut donc aussi penser aux récompenses que recevront les petits contributeurs. Si vos offres intéressent un grand nombre de petits contributeurs, cela pourra vous rapporter autant qu’un petit nombre de grands contributeurs.