vendredi, février 23, 2024

Les bonnes pratiques en gestion des déchets de chantier

Les chantiers de BTP produisent plus de déchet que l’on imagine. En réalité, les gravats de chantier représentent un tiers des déchets en France. En raison de l’impact qu’ont les déchets de construction sur l’environnement, on a fait de leur gestion une responsabilité qui incombe aux professionnels du bâtiment. Pourtant, il parait parfois difficile pour certains d’entre eux de gérer ces déchets en raison de leur diversité. Dans cet article, nous allons vous parler de la bonne gestion des gravats de chantiers qui nécessite généralement le recours à la location benne pour son évacuation.

Comment bien gérer les gravats de chantier ?

Les chantiers de BTP produisent des déchets quotidiennement. Pour qu’ils n’encombrent pas la zone d’intervention, il convient de les évacuer. Mais en attendant la collecte, il faut bien les stocker quelque part. En plus, leur stockage doit se faire en fonction de leurs natures et de la dimension du chantier. En effet, si cette dernière le permet, on peut y entreposer les bennes. Il faut toutefois veiller à ce que cet espace soit bien accessible pour faciliter la collecte de déchet. A défaut d’espace de stockage, vous pouvez demander une autorisation de voirie signée par la mairie afin de les stocker dans une benne entreposée sur la voie publique. Sachez qu’il y a trois catégories de déchets de chantier. Pour une bonne gestion, il va falloir les stocker séparément.

Cela peut vous intéresser : Quand procéder aux travaux de ravalement de façade?

Lire également : Comment se préparer à un bel avenir en devenant acteur du secteur du bâtiment ?

Il y a tout d’abord les déchets inertes. Ce sont ceux qui conservent entièrement leur caractéristique même après leur stockage. En d’autres termes, ils ne sont pas biodégradables. Classé comme étant déchets non dangereux, ils représentent néanmoins 72% des déchets de chantier. Ils sont composés des bétons, des tuiles, des briques, des pierres naturelles, des terres, des carreaux, etc.

Cela peut vous intéresser : Comprendre l’utilisation de bennes à gravats

Ensuite, il y a les déchets non inertes non dangereux également appelés « déchets industriels banals » ou DIB.  Il s’agit de tous les déchets non toxiques, non corrosifs et non explosifs qui sont produits par les industries, les commerces, les artisans et les services. Ils sont composés des bois, des plastiques, des emballages, des plâtres, des métaux et des matériaux d’isolation. Ces déchets représentent 26% de ceux produits par le chantier.

Sujet a lire : Quand procéder aux travaux de ravalement de façade?

Enfin, il y a les déchets dangereux qui représentent 2% des déchets du chantier. Ce sont qui représentent des risques tant pour les personnes que pour l’environnement en raison de leur toxicité. Il s’agit notamment du goudron, des peintures et vernis, des déchets d’équipement électrique et électronique, du plomb, des déchets explosifs, etc.

Le recours à la location benne pour assurer l’évacuation des déchets de chantier

L’évacuation des déchets de chantier est une activité très cadrée par les règlements en vigueur. En effet, il existe des déchets non autorisés dont l’évacuation requiert un traitement spécifique. Il s’agit notamment des déchets dangereux qui ne peuvent faire l’objet d’une valorisation. En effet, ils seront stockés dans des Installation de Stockage des Déchets Dangereux ou ISDD car on ne peut les évacuer dans les déchetteries. D’où l’important du tri préalable. Trier à l’avance les déchets de construction vous permet aussi de réduire le coût de traitement. Pour ce faire, vous pouvez acheter des bennes, ce qui n’est pas du tout rentable, ou procéder à la location benne pas chère , service qui est proposé par bon nombre de société spécialisée. Comme vous l’aurez compris, trois bennes seront utilisées pour les trois types de déchets.

Pour les déchets inertes, il vous faut une benne à gravats. Le prix de la location se situe en moyenne entre 200€ et 550€ la journée en fonction de la dimension de la benne. Notez que la pose et l’enlèvement de la benne ainsi que le traitement des gravats sont normalement inclus dans ce prix. Si votre chantier n’est pas accessible ou que la quantité de gravats est moindre, vous pouvez utiliser des sacs à gravats pour l’évacuation.

Pour ce qui est des déchets non inertes, vous pouvez louer une benne à déchets industriels banals. Le coût de la location journalière se situe en moyenne entre 220€ et 650€ selon la contenance de la benne.

Enfin, les déchets dangereux seront stockés dans un conteneur à déchet étanche. Ici encore, il va falloir un tri car les différents déchets ne peuvent être mélangés pour éviter les réactions chimiques. Leur stockage et leur évacuation obéissent à une règlementation stricte. Ils sont réalisés par des entreprises soumises à la nomenclature ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).