samedi, octobre 23, 2021

Publier un livre : pourquoi pas s’auto-éditer ?

Quoi qu’encore un peu méconnu, le monde de l’édition se développe et une tendance a de plus en plus le vent en poupe : l’auto-édition. Alors, pour celles et ceux qui trempent leur plume dans l’encrier, qui tapotent sur leur clavier ou sur leur machine à écrire pour écrire une histoire, gros plan sur l’auto-édition. 

Les points forts de l'auto-édition

En temps normal, il convient de se rapprocher d’une maison d’édition pour pouvoir être publié et voir un jour son livre sur les étagères des bibliothèques des librairies. Pour autant, qu’après avoir reçu le manuscrit, la maison d’édition se soit rapprochée de son auteur pour cela. En effet, la concurrence est de plus en plus forte et, il est parfois difficile d’atteindre les maisons d’édition qui croulent sous les manuscrits. En parallèle, il faut noter qu’il s’agit là d’un travail de longue haleine et que l’écrivain se doit de contacter un large spectre de maisons d’édition. Le fait de s’éditer soi-même permet alors de contourner cette étape et surtout d’en maîtriser tous les aspects de la rédaction à la promotion en passant par la publication. Et pour cause, opter pour auto-édition laisse à l’amateur, mais aussi au professionnel, la liberté de ton, d’écriture, mais surtout la garantie d’être publié

A lire aussi : Le portage salarial devient un vrai métier

Lire également : Comment bien rédiger et gagner un appel d'offres

Opter pour l’autopublication de son œuvre peut également mener au succès et permettre de se faire remarquer par une maison d’édition. Ce fut d’ailleurs le cas d’E.L. James qui publia son best-seller « Cinquante nuances de Grey » sur son site internet puis sur un site indépendant d’auto-édition avant de se faire publier par une maison d’édition classique. D’ailleurs, il ne fut pas le seul. Le succès fut également au rendez-vous pour Hugh Howey et Agnès Martin-Lugand notamment. 

Sujet a lire : Extrait de Kbis : présentation de ce document officiel

Même si l’auto-édition est chronophage, les autres avantages sont légion. Comme vu précédemment, qu’il s’agisse de la qualité rédactionnelle, du fond, de la forme, mais aussi du titre, l’auteur reste décisionnaire de tout sans aucune censure. En parallèle, de la mise en page, à la conception de la couverture et ses détails, là encore, l’auteur à une totale liberté de création. De plus, les délais entre la remise du manuscrit et la mise en vente du livre dépendent de l’auteur. Ce dernier travaille selon son propre rythme. Cerise sur le gâteau, l’auteur décide également seul du prix et de la marge de son ouvrage. Pour finir, c’est également l’opportunité de revenir à des valeurs simples de proximité et d’échanges, en mettant en œuvre sa propre promotion, là encore à son image. Se rendre dans les salons du livre, dans les librairies de quartier, faire sa promotion par le biais des réseaux sociaux ou via des blogs spécialisés permet d’entretenir une relation privilégiée avec son lectorat. Bref, l’autoédition permet de partager sa passion, donner envie de faire découvrir son roman.

Dans le meme genre : Entreprises : Offrez des cartes cadeaux à vos salariés !

À l'image des livres de genre qui rencontrent un franc succès grâce au numérique, nul ne doute que l'auto-édition est l'avenir de l'édition.