jeudi, août 11, 2022

Deuil : comment y faire face ?

Le chagrin est immense quand on perd un être cher. Cet événement douloureux provoque parfois de profonds bouleversements chez les personnes affligées. La vie peut leur paraître quelquefois sans intérêt, tellement la tristesse est grande et l’affliction inguérissable. Comment passer la phase du deuil sans se détruire ? La mort d’un proche est douloureuse et on a du mal à se refaire pendant le deuil. Des conseils permettent de surmonter doucement cette situation.

Faire face à la disparition

Dans le meme genre : Que savoir sur les thermomètres pour bébé??

En parallèle : Un tapis idéal pour soulager les douleurs au dos

En général, on a tendance à faire n’importe quoi après la perte douloureuse d’un proche : s’enivrer, consommer de la drogue, végéter au lit pendant toute la journée, se noyer dans internet ou sombrer dans le libertinage. Ces échappatoires passagères et inefficaces aggravent très souvent la désolation de la victime.

Lire également : Golf, Tennis, Vélo : à chaque sport sa chaussette technique adaptée !

Il est normal d’éprouver de la douleur après un décès et la meilleure attitude dans cette situation est d’affronter l’effet de la disparition pour surmonter son deuil de façon naturelle. C’est en acceptant le deuil qu’on peut mieux le combattre et en sortir.

Lire également : Le rhassoul pour ses bienfaits purifiants et anti-âges

Vous devez faire l’effort d’éviter de ressentir du chagrin pendant une longue période même si cela paraît difficile. Fixez-vous une durée au cours de laquelle vous devez évacuer votre tristesse,sinon vous serez prisonnier du sentiment de perte qui vous paralysera en vous rendant incapable d’aller de l’avant.

Libérer sa douleur

Vous devez laisser libre cours à votre douleur, pleurez abondamment si cela s’impose et ne vous retenez surtout pas. Les pleurs sont la manière correcte d’exprimer son mal, sa désolation, sa tristesse.

Permettez-vous tout exutoire pour votre douleur : pleurer, courir, lancer des objets par terre, crier fortement dans un endroit isolé, se gifler, rester au volant longtemps, etc. N’hésitez pas à vous confier aux autres. Appuyez-vous sur un ami, un prêtre ou un inconnu compatissant. Vous pouvez aussi confier votre douleur par la prière. Cette démarche vous aidera à vous libérer.

Éviter les regrets

En effet, après la mort d’un proche, se culpabiliser est un sentiment tout à fait normal, surtout pour les adolescents, comme j’aurai dû lui dire que je l’aimais, j’aurai dû lui offrir cette chose qu’il aimait tellement… Le sentiment de culpabilité est accru à l’adolescence étant donnée la fréquence des conflits à cet âge qui ont pu se passer avec la personne décédée. Néanmoins, ce regret peut varier en fonction de la façon dont la personne est morte.

On se sent quelquefois coupable après la mort d’un parent et les regrets commencent à envahir les pensées pour anéantir tout espoir de reprendre normalement sa vie. Évitez de vous nourrir de regrets pour être consumé par la culpabilité. Le passé reste le passé, vous n’arriverez jamais à changer des faits déjà vécus. Domptez vos émotions et ayez les regards sur l’avenir pour aller de l’avant.

Accepter de l’aide

Une aide extérieure est une voie sérieuse pour sortir du deuil, acceptez d’approcher un spécialiste : un psychothérapeute, psychiatre, conseiller ou un psychologue. Des organismes, associations ou sociétés sont disponiblespour soutenir et accompagner les familles endeuillées. Certaines entreprises de pompes funèbres se proposent, en dehors de leurs services classiques, de soutenir et d’accompagner psychologiquement les familles.

Penser à autre chose

Essayez de vous remémorer les bons moments, les meilleurs souvenirs vécus avec le défunt pour avoir lesourire et dans cette triste situation. Votre journal contient surement des passages où vous étiez complice avec la personne disparue sur des faits drôles, coquins ou amusants. Recherchez-les pour revivre les détails de ces moments de joie ou de fou rire.

Vous pourrez échapper à votre chagrin en trouvant une distraction, une activité qui demande de la concentration. Vous réaliserez que le monde est encore plein de bonnes choses qui valent la peine de vivre.